« Sur les traces du Yiddishland »

Une grande partie du champ d’intervention de « Lumières de l’est » recouvre ce que l’on désigne par le terme de « Yiddishland ». C’est bien évidemment volontaire. Les actuelles Lituanie, Belarus, Moldavie furent avant l’horreur du nazisme des foyers d’expression de la culture juive, autrement dit une composante essentielle de la culture en Europe. Un précieux petit ouvrage de Alain Guillemoles – journaliste à La Croix – nous le rappelle. « Sur les traces du Yiddishland, Un pays sans frontière » non seulement rend compte d’une culture dont les acteurs ont disparu, mais aussi s’attache à débusquer les tentatives pour la faire renaître, grâce à l’opiniâtreté aussi bien de rescapés des camps de la mort ou de leur descendants que de chrétiens. Alain Guillemoles a parcouru essentiellement la Lituanie, la Pologne et l’Ukraine. Dans les autres états que « Lumières de l’Est » parcourt, des actions comparables sont menées, et elles seront relatées ici. La culture qui s’est construite dans le Yiddishland appartient à notre patrimoine et nous nous devons de lui redonner vie car sans elle nous perdrions une part de nous même.

Le livre de Alain Guillemoles nous aide dans cette démarche. Qu’il en soit remercié.

L’ouvrage est aux éditions « les petits matins ».

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.